Crédit d'impôt pour la récupération d'eau de pluie

Sommaire

La récupération de l’eau de pluie est un acte au bénéfice de l’environnement qui a longtemps été encouragé par l’obtention d’un crédit d’impôt.

La récupération des eaux pluviales apporte une réduction du montant des factures d’eau, ainsi que la perception d’une aide de l’État en faveur de la préservation des ressources naturelles.

La récupération de l'eau de pluie ne bénéficie plus de crédit d'impôt.

Quel était le crédit d’impôt pour la récupération de l’eau de pluie ?

Les systèmes de récupération de l'eau de pluie pouvaient bénéficier d'un crédit d'impôt qui était soit déduit de l'imposition lorsque le montant de l'imposition lui était supérieur, soit versé par le fisc lorsque le montant du crédit d'impôt était supérieur au montant de l'impôt (et en totalité pour les contribuables non imposables).

Le montant du crédit d'impôt était de 15 % du coût des dépenses éligibles (fournitures et matériels, hors main-d'œuvre). Ce montant était plafonné à 8 000  pour une personne seule, 16 000  pour un couple formant un seul foyer fiscal avec une majoration de 400  par personne à charge (à répartir en cas de garde alternée d'un enfant).

Lire l'article Ooreka

Installations éligibles au crédit d'impôt pour la récupération de l'eau de pluie

Les systèmes de récupération des eaux pluviales ouvrant droit au crédit d'impôt devaient être installés dans la résidence principale du contribuable lorsque celle-ci était achevée (donc habitée) depuis plus de 2 ans.

Seuls les équipements et matériels fournis par un professionnel ouvraient droit au crédit d'impôt. Les équipements de récupération d'eau de pluie éligibles au crédit d'impôt étaient à minima les suivants.

Lire l'article Ooreka

Pour la collecte des eaux pluviales

La crapaudine de descente de gouttière ou le système de dérivation des eaux de pluie vers le stockage ou le regard commun dans le cas d’une collecte à descentes multiples.

Pour la filtration (obligatoire)

Le dispositif de filtration placé en amont du stockage, de maille inférieure à 5 mm et démontable pour le nettoyage.

Pour le stockage des eaux de pluie

Une ou plusieurs cuves (non issues de la récupération). La cuve devait obligatoirement être vidangeable pour le nettoyage, fermée par un dispositif de protection muni d’une moustiquaire, étanche, résistante aux variations de remplissage, opaque, équipée d’un trop-plein, d’une arrivée d’eau noyée et d’un robinet de soutirage verrouillable. 

Lire l'article Ooreka

Plus de crédit d'impôt mais d'autres aides financières

Si elle n'est plus éligible au crédit d'impôt, la récupération des eaux de pluie peut bénéficier d'autres aides financières.

Il est ainsi possible de bénéficier d'un taux de TVA à 10 % au lieu du taux normal de 20 % pour la fourniture et l'installation du système dans une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans.

Par ailleurs, certaines collectivités territoriales peuvent subventionner l'installation de ce système. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, vous pouvez prendre contact avec la mairie de votre domicile.

Lire l'article Ooreka
Récupération d'eau de pluie

Récupération d'eau de pluie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur le fonctionnement et les usages
  • Des conseils sur les différents éléments et l'achat
Télécharger mon guide