Récupérateur d'eau de pluie : choisir un modèle résistant à l'hiver

Sommaire

  • Principe et fonctionnement du récupérateur d'eau de pluie
  • Installation d'un récupérateur d'eau enterré pour résister à l'hiver
  • Quel matériau pour un récupérateur d'eau de pluie résistant au gel ?
  • Protection de son récupérateur d'eau du pluie du froid

La récupération de l'eau de pluie est très commode notamment pour arroser votre jardin à moindre frais. Mais comment faire en sorte d'installer un système opérationnel toute l'année, capable de résister aussi bien à l'hiver qu'au gel ?

Le point dans notre astuce.

Principe et fonctionnement du récupérateur d'eau de pluie

Le récupérateur d'eau permet de réceptionner l'eau de pluie et de la stocker dans le but de l'utiliser par la suite.

  • Récupérer l'eau pluviale nécessite des aménagements spécifiques plus ou moins complexes selon l'utilisation que vous comptez faire de l'eau.
  • Ce type d'aménagement présente d'indéniables attraits économiques et écologiques, et peut également être installé dans des zones mal alimentées ou dénuées d'eau courante.

Les avantages du récupérateur d'eau sont nombreux :

  • Il permet de réaliser de considérables économies d'eau, surtout si vous possèdez un jardin.
  • L'eau de pluie récupérée peut être utilisée pour :
    • laver les sols ;
    • laver la voiture ;
    • arroser les plantes du jardin ;
    • remplir la piscine ;
    • comme eau pour les toilettes.

 

 

Installation d'un récupérateur d'eau enterré pour résister à l'hiver

Afin de protéger votre installation de récupération d'eau de pluie, il vous faudra l'implanter à environ 40 cm sous terre. À ce niveau, les températures ne sont jamais négatives en France. Il convient d'opter pour une cuve enterrée qui ne sera pas à moins de 40 cm de la surface du sol.

Utiliser une cuve enterrée présente de nombreux avantages :

  • l'eau récupérée par une cuve sous terre ne sera pas exposée aux UV ;
  • elle ne croupira pas ;
  • elle n'endommagera pas les canalisations.

Quel matériau pour un récupérateur d'eau de pluie résistant au gel ?

Cuve en béton

La cuve en béton a de très bonnes qualités. En effet, elle :

  • conserve bien la qualité de l'eau ;
  • est notamment recommandée pour les zones urbaines où l'eau est plus acide : son pH peut être rééquilibré grâce aux éléments alcalins du béton.

Récupérateurs en polypropylène homopolymère

Le polypropylène homopolymère peut modifier le pH de l'eau, mais résiste très bien aux écarts de températures et aux pressions d'eau.

Récupérateurs en plastique

Il existe des récupérateurs en plastique recyclable qui peuvent accueillir jusqu'à 500 000 litres d'eau. Ces cuves sont :

  • très résistantes au gel ;
  • extrêmement faciles à entretenir l'hiver car ne nécessitant pas de vidange hivernale.

Le gros avantage de cette cuve est qu'elle n'a pas à être enterrée puisqu'elle ne craint pas le gel.

Protection de son récupérateur d'eau du pluie du froid

Lorsque l'automne arrive, il faut installer une grille de protection au niveau du chéneau de votre cuve afin que des résidus n'y pénètrent pas.

Si vous ne disposez pas de l'un des récupérateurs que nous venons de vous décrire, il vous faudra protéger votre cuve en extérieur.

Il faudra purger votre récupérateur en plastique et le couper à l'arrivée du froid afin qu'il ne casse pas en cas de gel. Le mieux reste de les mettre à l'abri.

Pour aller plus loin et mieux récupérer l'eau de pluie :

Récupération d'eau de pluie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur le fonctionnement et les usages
  • Des conseils sur les différents éléments et l'achat
Télécharger mon guide
Récupération d'eau de pluie